L’île magique de San Juan de Gaztelugatxe

Nichée sur la côte basque de l’Espagne, l’île de San Juan de Gaztelugatxe est un véritable joyau naturel qui ne manquera pas de vous émerveiller. Avec ses 241 marches montant en zigzag le long de la falaise, menant à une chapelle isolée au sommet, Gaztelugatxe vous fera vivre une expérience unique.

Dans cet article, nous allons vous présenter ce site naturel protégé du Pays Basque et vous donner toutes les clés pour organiser votre visite de l’île magique de Gaztelugatxe. Suivez le guide !

Un site naturel protégé au Pays Basque

San Juan de Gaztelugatxe est une petite île rocheuse située sur la côte biscayenne, à mi-chemin entre les villages de Bakio et Bermeo. Ce petit bout de terre n’est relié au continent que par un pont de pierre. Classée comme biotope protégé, l’île est préservée à l’écart de toute urbanisation.

Avec sa chapelle isolée au sommet et son escalier escarpé longeant la falaise, Gaztelugatxe ressemble à un décor de film. Et pour cause, ce site naturel grandiose a servi de lieu de tournage pour la série Game of Thrones ! L’île y représente Peyredragon, le château ancestral de Daenerys Targaryen.

Mais nul besoin d’être fan de GoT pour admirer la beauté sauvage de Gaztelugatxe. Les randonneurs et amoureux de nature sont également conquis par ce site naturel spectaculaire. Sa flore et sa faune uniques en font un espace naturel préservé classé Natura 2000.

Un joyau naturel préservé

Biotope protégé, l’île de Gaztelugatxe et ses environs sont préservés dans leur état naturel. On y trouve notamment des colonies d’oiseaux marins comme le fou de Bassan, le macareux moine ou le puffin des Anglais.

La flore est également remarquable, avec la présence d’espèces endémiques comme l’armérie de Chouard ou la jasione des montagnes. Les falaises abritent aussi des communautés uniques de plantes halophiles, résistant au vent et à l’embrun marin.

Pour préserver ce patrimoine naturel unique, l’île de Gaztelugatxe est intégrée au réseau Natura 2000. Un plan de gestion encadre strictement les visites et interdit l’accès à certaines zones sensibles, notamment durant la période de nidification des oiseaux marins.

Une île chargée d’histoire

Outre ses paysages grandioses, Gaztelugatxe fascine par son riche passé historique. Selon certaines sources, un premier ermitage chrétien aurait été bâti sur l’île dès le IXème siècle.

Lire aussi :  Découvrez les Jardins Secrets de Haute-Savoie

L’église aurait ensuite été transformée en monastère au XIIème siècle, avant d’être délaissée deux cent ans plus tard. L’île, de par sa position stratégique, devint alors un avant-poste militaire pour les seigneurs de Biscaye.

Au fil des siècles, Gaztelugatxe a connu de nombreux assauts. L’église a été plusieurs fois détruite puis reconstruite. Des objets archéologiques datant du Moyen-Âge ont d’ailleurs été retrouvés sur place lors de fouilles.

Aujourd’hui classée monument historique, la chapelle qui surplombe l’océan renferme encore bien des mystères. De nombreuses légendes entourent ce lieu empreint de magie, que nous vous conterons un peu plus loin…

L’accès à l’île

Pour accéder à l’île de Gaztelugatxe, vous avez le choix entre deux sentiers au départ du parking visiteurs.

Le sentier d’Urizarreta

Le plus direct et le plus emprunté mène au sommet en 1,4 km seulement. Mais sa pente très raide, avec un dénivelé de 50 mètres, en fait un sentier sportif réservé aux randonneurs aguerris. Comptez 30 à 45 minutes de marche pour l’aller.

Le sentier d’Ermua

Plus long (2,8 km) mais beaucoup plus facile, ce sentier serpente à flanc de falaise avant de rejoindre l’île. La balade dure 1h à 1h30 selon votre rythme et vos pauses photos, car les points de vue sur Gaztelugatxe sont absolument magnifiques.

Ce sentier passe également à côté de replats herbeux idéaux pour un pique-nique. Vous pourrez vous restaurer tout en admirant l’île !

Traverser le pont et grimper les marches

Au bout des sentiers, un pont en pierre de trois arches relie l’île au continent. On arrive alors au pied de l’escalier monumental, avec ses 241 marches montant en zigzags abrupts le long de la falaise.

Prévoyez 20 à 30 minutes pour gravir les marches en prenant le temps d’admirer les points de vue which change at every turn. Le dénivelé vaut le coup, vous serez bluffés par le panorama à couper le souffle sur la côte!

L’ascension des 241 marches

San Juan de Gaztelugatxe

Gravir les 241 marches de Gaztelugatxe est une expérience inoubliable. L’escalier monumental, taillé à même la paroi rocheuse, offre un nouveau panorama à chaque tournant.

À mesure que vous vous élevez, l’océan s’étend à perte de vue et les vagues viennent lécher les rochers des dizaines de mètres en contrebas. Le rythme régulier du ressac ajoute une atmosphère méditative lors de l’ascension.

Prendre son temps

Prévoyez suffisamment de temps pour une ascension en douceur, sans vous presser. Outre la beauté des paysages, chaque palier offre l’occasion de souffler et de reprendre des forces avant d’attaquer la volée de marches suivante.

S’arrêter pour contempler la vue

Les points de vue au fil de votre progression sont tous plus spectaculaires les uns que les autres. Sortez votre appareil photo, levez les yeux de temps en temps pour admirer l’horizon, laissez-vous bercer par le bruit des vagues…

L’ascension des marches est une véritable expérience sensorielle, entre effort physique et contemplation. Prenez le temps d’en savourer chaque instant !

Un défi accessible à tous

Si l’escalier peut sembler intimidant vu d’en bas, sa pente raide est en fait accessible à toute personne en bonne condition physique. De nombreuses familles gravissent les marches avec des enfants. Quelques pauses suffisent pour récupérer entre chaque volée.

Lire aussi :  Découvrir Malmö, charmante ville médiévale et moderne du sud de la Suède

Seul impératif : de bonnes chaussures ! Leurs semelles antidérapantes vous assureront une ascension en toute sécurité. Et gare aux jours de pluie, l’escalier devient très glissant.

La chapelle Saint-Jean Baptiste

En haut des 241 marches vous attend la récompense de votre effort : la chapelle Saint-Jean Baptiste, qui semble miraculée au sommet de son îlot rocheux. Le panorama depuis le plateau sommital est à couper le souffle !

Un petit sanctuaire chargé d’histoire

La chapelle actuelle date du XIXème siècle, après qu’un édifice médiéval fut détruit. Mais elle renferme encore tout le mystère des lieux de pèlerinage qui se sont succédés ici durant des siècles.

Des fouilles archéologiques ont mis au jour des pièces de monnaie, des boulets de canon et d’autres artéfacts témoignant de l’histoire mouvementée de Gaztelugatxe.

Faire sonner la cloche

Une corde permet de sonner la cloche de la chapelle, comme le veut la tradition. On raconte que si l’on sonne trois fois la cloche, les vœux ont plus de chance de se réaliser ! Nous vous encourageons à tester…

S’imprégner de la sérénité des lieux

Prenez le temps de vous imprégner de l’atmosphère envoûtante qui se dégage de ce sanctuaire isolé. Le plateau sommital est un havre de paix propice à la méditation, entouré par le vaste horizon marin.

Asseyez-vous quelques instants sur le muret devant la chapelle pour contempler la beauté sauvage qui vous entoure. Vous garderez longtemps en mémoire ces moments hors du temps.

Légendes et histoire

Plus qu’un simple bout de rocher dans la mer, Gaztelugatxe est un lieu empreint de légendes. Son histoire mouvementée a nourri de nombreux récits populaires au fil des siècles, ajoutant au caractère magique de l’île.

Le refuge des sorcières

L’obscur Moyen-Âge a laissé à Gaztelugatxe la réputation d’être un repaire de sorcières. Les prêtres y auraient pourchassé les femmes accusées de sorcellerie, pour les enfermer dans les grottes au pied de l’île.

Ces grottes seraient encore hantées par les âmes des sorcières suppliciées. Certains jurent avoir aperçu d’étranges lueurs ou entendu d’inquiétants gémissements s’en échapper…

Le trésor englouti

En 1596, l’île fut pillée par le célèbre corsaire Francis Drake. Après avoir massacré le pauvre ermite des lieux, Drake serait reparti les cales chargées de trésors razziés dans la chapelle.

Mais pris dans une effroyable tempête au large de Gaztelugatxe, son navire aurait coulé avec son précieux butin. Certains prétendent que ce fabuleux trésor git toujours au fond de la mer, attendant d’être découvert…

Le dragon gardien

D’après une antique légende basque, l’île abriterait un dragon multicolore nommé Sugaar. Gardien bienveillant, il protégerait Gaztelugatxe des visiteurs malintentionnés.

Pour preuve, seuls ceux au coeur pur parviendraient jusqu’au sommet ! Si vous grimpez sans encombre, c’est bon signe : le dragon vous a jugé digne de fouler ce sol sacré.

Conseils pratiques pour la visite

Pour profiter au mieux de la magie de l’île, voici nos conseils pour bien préparer votre visite de Gaztelugatxe et quelques astuces pratiques.

Lire aussi :  Découvrir le Cap de Formentor à Majorque : le guide ultime

Réservez vos billets à l’avance

La fréquentation de Gaztelugatxe étant contrôlée, il est obligatoire de réserver vos billets, gratuits, sur le site officiel. C’est indispensable en haute saison et les week-ends.

Munis de vos billets, vous pourrez accéder au parking et emprunter les sentiers même si l’île affiche complet. Seul l’accès au sommet est régulé.

Venez aux intersaisons

Pour profiter pleinement du charme des lieux, évitez si possible la haute saison estivale, de juin à septembre. Le reste de l’année, et notamment au printemps et à l’automne, l’île est beaucoup plus calme.

Vous pourrez prendre le temps d’apprécier le paysage, de vous imprégner de l’atmosphère… Bref, de vivre une expérience beaucoup plus mémorable qu’en plein été !

Prévoyez de bonnes chaussures

L’ascension des marches est glissante par temps de pluie. Des chaussures avec une semelle antidérapante sont indispensables pour éviter les chutes.

Privilégiez des chaussures de rando ou des baskets avec un bon grip. Et proscrivez tongs, sandales et talons, beaucoup trop dangereux !

Protégez-vous du vent

Au sommet de l’île, les bourrasques venues de la mer sont fréquentes. Pensez à prendre une veste coupe-vent, imperméable en cas d’averses. Vous éviterez les rhumes et pourrez profiter du panorama en restant au sec !

Réserver sa visite

Victime de son succès depuis Game of Thrones, l’île de Gaztelugatxe a dû mettre en place un système de réservation pour réguler la fréquentation et préserver le site.

Une réservation obligatoire certains jours

Entre le 10 juin et fin septembre, ainsi que les week-ends de haute saison, l’accès à l’île est soumis à réservation. Les billets gratuits sont à réserver en ligne sur le site officiel jusqu’à 3 semaines à l’avance.

Vérifier si la réservation est obligatoire

Hors saison estivale, la réservation n’est pas toujours obligatoire. Avant votre venue, vérifiez sur le site si la date de votre visite requiert un billet. Si la date n’est pas sélectionnable, c’est que la réservation n’est pas active.

Choisir votre créneau horaire

Les billets sont valables pour un créneau de visite d’1h30. Choisissez votre horaire en fonction du temps et de la marée du jour, pour profiter au mieux des paysages !

S’y rendre

L’île de Gaztelugatxe est située entre les villages côtiers de Bakio et Bermeo, à environ 35 km à l’est de Bilbao. Voici les différentes options pour vous y rendre :

En voiture

En voiture depuis Bilbao, prenez la route BI-631 direction l’aéroport, puis la BI-2101 via Mungia jusqu’à Bakio. Comptez 45 minutes. Suivez ensuite la signalisation vers Gaztelugatxe sur 6 km.

En bus

Depuis la gare routière de Bilbao, les lignes de bus Bizkaibus A3518 et A3527 desservent la côte jusqu’à Bermeo et Bakio. Un bus navette saisonnier relie ensuite Bermeo à l’île.

Se garer et rejoindre les sentiers

Un parking gratuit se trouve à côté du centre des visiteurs de Gaztelugatxe. De là partent les sentiers d’Urizarreta et d’Ermua menant à l’île.

Se loger dans la région

Pour prolonger la magie de votre visite, voici quelques options d’hébergement à proximité de l’île :

A Bermeo

Charmante station balnéaire à 10 km de Gaztelugatxe, Bermeo propose de nombreux hébergements touristiques, des hôtels aux campings.

A Bakio

Plus proche de l’île, le village de Bakio offre des chambres d’hôtes avec vue sur la mer et des locations de vacances.

A Bilbao

La grande ville make une base idéale pour rayonner dans la région. Hôtels, auberges de jeunesse et appartements y sont nombreux.

Découvrir Bilbao et le Pays Basque

Après votre visite de l’île magique, prenez le temps de découvrir les nombreux trésors de la région :

Bilbao

Outre le célèbre musée Guggenheim, la capitale basque regorge de richesses architecturales, de pintxos et de vie nocturne.

La côte basque

Parcourez la spectaculaire Costa Vasca avec ses villages de pêcheurs, criques sauvages et paysages de carte postale.

San Sebastian

Flânez dans les ruelles de la ravissante cité balnéaire et dégustez des pintxos dans le vieux quartier.

Vignobles de La Rioja

A 2h de route, partez à la découverte des célèbres vignobles et caves à vin de la région.

Votre exploration du Pays Basque ne fait que commencer… Laissez-vous séduire par les charmes de cette région époustouflante !

Vidéo du lieu